Vous êtes ici » Accueil » Rachat de crédits » Définition et simulation de votre rachat de crédits

Rachat de crédits

Définition et simulation de votre rachat de crédits

Vous hésitez encore à vous engager dans une opération de rachat de crédits à la consommation, hypothécaire ou autre ? Nos simulations et autres cas pratiques vous rassureront sur la transparence des solutions financières les plus appropriées à votre situation.

Le rachat de crédits à la consommation : la règle et la pratique

Ce qu’il faut savoir

Regrouper en un seul crédit l’ensemble de vos créances afin de réduire le montant des sommes remboursées chaque mois : tel est le principe du rachat de crédits à la consommation.

Lors de cette opération bancaire, la banque qui accepte votre rachat de crédits rembourse vos prêts auprès de vos différents créanciers. Elle vous accorde ensuite un nouveau crédit du montant de ce qu’il vous restait à rembourser, à des conditions plus avantageuses pour vous. Elle peut également vous accorder une trésorerie supplémentaire.

Ce nouveau prêt est, soit étalé dans le temps (12 ans au maximum), soit proposé à un taux d’intérêt moyen plus faible, ce qui engendre une réduction systématique de vos mensualités et donc de votre taux d’endettement.

Un exemple concret de rachat de crédits à la consommation

Voici un exemple concret de simulation de rachat de crédits à la consommation :

Un ménage justifie de 2 712 € de revenus par mois.

Il cumule 4 crédits à la consommation, remboursés à hauteur de 1 046 € par mois. La somme restant due est de 26 943 €. Son loyer s’élève à 625 € et son taux d’endettement est de 62%. Une fois l’ensemble des charges mensuelles réglées, il lui reste 1041 € pour vivre.

Lors de l’opération de rachat de crédits acceptée par la banque, celle-ci rachète les 26 943 € qu’il lui reste à rembourser via un nouvel emprunt à 6,60 % sur 6 ans.

Une trésorerie supplémentaire de 1 000 € est versée au ménage. Ses nouvelles mensualités s’élèvent dorénavant à 510,20 €, assurance comprise. Il lui reste maintenant 1 576,80 € pour vivre chaque mois, soit 535,80 € de plus qu’avant le rachat de crédits à la consommation.

Récapitulatif de la simulation de rachat de crédits à la consommation

Montant total du rachat de crédits : 30 262 €. Montant total dû par l’emprunteur : 36 734,40 €. Durée de l’emprunt : 6 ans. Taux débiteur fixe : 6,60%. TAEG fixe : 8,95%. Assurance-crédit facultative : 3,78 € par mois soit 272,16 € sur 6 ans. TAEA (Taux annuel de l’assurance facultative) : 0,15%.

Le rachat de crédits hypothécaire : principe et simulation

Ce qu’il faut savoir

Le rachat de crédits hypothécaire s’adresse aux propriétaires de biens immobiliers.

Il désigne une opération de regroupement de prêts garantie par l’hypothèque d’un bien immobilier.

Concrètement, un établissement bancaire rachète vos crédits auprès de vos différents créanciers pour mettre en place un seul et unique emprunt dont les mensualités sont réduites sur une durée maximale de 25 ans.

Les montants des dettes regroupées sont généralement plus importants que pour un rachat de crédits à la consommation. La banque qui rachète vos crédits garantit donc l’opération avec l’hypothèque de votre bien immobilier.

Bon à savoir : si vous aviez déjà choisi de garantir votre prêt immobilier par une hypothèque, celle mise en place lors du rachat de crédits hypothécaire ne fera que la remplacer. Par ailleurs, une mise en hypothèque exige le recours à un notaire, ce qui implique des frais supplémentaires. Ceux-ci s’élèvent à environ 2% et sont inclus dans le rachat de prêts.

Simulation concrète d’un rachat de crédits hypothécaire

Un ménage avec 3 enfants perçoit 4 800 € de revenus.

4 ans auparavant, il a acquis un appartement de 200 000 € grâce à un prêt à 4,60% sur 24 ans.
La même année, 55 563 € de travaux ont été financés par un crédit sur 6 ans à 5,20%.

Il a ensuite souscrit deux nouveaux prêts pour l’achat d’un véhicule puis pour un voyage familial. Ces deux derniers emprunts s’élèvent à 11 678 € et 21 862 € sur une durée de 3 et 4 ans, pour des mensualités respectives de 300 et 500 €.

Ses mensualités s’élèvent à 3 086 €, il lui reste donc 1 714 € pour vivre chaque mois.

Une banque accepte de racheter la totalité de ses crédits à hauteur de 208 548€, tout en en lui accordant une nouvelle trésorerie de 10 000 €. Ce nouvel emprunt est proposé à 3,65% sur 20 ans.

Ses nouvelles mensualités s’élèvent donc maintenant à 1 399 €, assurance comprise. Il dispose de 3 400,33 € pour vivre chaque mois.

Récapitulatif de la simulation de rachat de crédits hypothécaires

Montant total du rachat de crédits : 238 161 €. Montant total dû par l’emprunteur : 335 920, 80 €. Durée de l’emprunt : 20 ans. Taux débiteur fixe : 3,65%. TAEG fixe : 4,14%. Assurance-crédit facultative : 59,64 € par mois soit 14 313,60 € sur 20 ans. TAEA (Taux annuel de l’assurance facultative) : 0,35%.

Bon à savoir : il est aussi tout à fait possible de ne faire racheter que ses prêts à la consommation avec un rachat de crédits hypothécaire. Dans ce cas, la banque qui l’accepte regroupe vos crédits à la consommation sans toucher à votre crédit immobilier, s’il vous en reste un, mais en utilisant votre bien comme garantie.

Faut-il réduire les mensualités ou limiter la durée de remboursement ?

Deux solutions s’offrent à vous

Il existe des astuces pour vous assurer que votre rachat de crédits à la consommation ou hypothécaire sera intéressant et vraiment rentable.

Les deux solutions utilisées concernent la réduction des mensualités ou la limitation de la durée de remboursement. Analysons ces deux cas à partir d’une simulation de rachat de crédits concrète.

Un ménage avec enfant gagne 3 500 € par mois de salaires

• Ses mensualités de crédit à la consommation s’élèvent à 1885 €.
• Logé par l’employeur de l’un des conjoints, il ne paye pas de loyer.
• Une fois ses emprunts remboursés, il lui reste 1 615 € pour vivre.
• Son taux d’endettement est de 54%.
• Cumulés ensemble, les coûts totaux de ses crédits sont de 3 374 €.

Cas 1 : réduire au maximum ses mensualités

Un établissement lui propose de racheter ses crédits à 6,60% sur 6 ans, avec une trésorerie supplémentaire de 2 000 €.

Ses mensualités se montent désormais à 613,67 €. Il vit avec 2 868,33 € par mois, soit 1253,33 € de plus qu’avant.

Son taux d’endettement chute à 18% et le coût total de ce nouveau crédit est de 8 013,24 €.

Ce rachat de crédits est donc intéressant car il permet d’augmenter le budget mensuel et de réduire fortement le taux d’endettement. La durée de remboursement s’allonge cependant de 3 ans et demi et le coût total du crédit devient plus de deux fois supérieur.

Récapitulatif de la simulation de rachat de crédits (H5)

Montant total du rachat de crédits : 37 467 €. Montant total dû par l’emprunteur : 45 780,24 €. Durée de l’emprunt : 6 ans. Taux débiteur fixe : 6,60%. TAEG fixe : 8,95%. Assurance-crédit facultative : 9,37 € par mois soit 674,64 € sur 6 ans. TAEA (Taux annuel de l’assurance facultative) : 0,30%.

Cas 2 : limiter la durée d’emprunt

Un rachat de crédit lui est proposé à 6,60% sur 4 ans, avec une trésorerie de 2 000 €.

Les mensualités passent à 890,33 € et le taux d’endettement à 25%.
2609,27 € de budget mensuel lui est donc alloué.

Le coût total du crédit s’élève à 5 268,84 €.
Dans ce cas, le ménage réduit beaucoup moins ses mensualités mais la somme réservée chaque mois reste confortable. Quant à la durée de remboursement, elle ne s’allonge que d’un an et demi. Le coût total du crédit augmente beaucoup moins que dans le premier cas.

Récapitulatif de la simulation de rachat de crédits (H5)

Montant total du rachat de crédits : 37 467 €. Montant total dû par l’emprunteur : 42 735,84 €. Durée de l’emprunt : 4 ans. Taux débiteur fixe : 6,60%. TAEG fixe : 8,95%. Assurance-crédit facultative : 9,37 € par mois soit 674,64 € sur 6 ans. TAEA (Taux annuel de l’assurance facultative) : 0,30%.

Définition et simulation de votre rachat de crédits

Faut-il faire racheter toutes les créances ou seulement une partie ?

Cette question amène une réponse particulière pour chaque cas. Tout dépend des taux, de la durée et de la répartition des emprunts souscrits. Par exemple, si l’un d’entre eux s’étale sur une durée trois fois supérieure à celles des autres, il n’est pas toujours intéressant de le faire racheter.

Étudions d’après une simulation de rachat de crédits les deux solutions envisagées : le rachat total puis le rachat partiel des crédits.

Illustration concrète selon les deux cas envisagés

Un ménage avec trois enfants justifie de 4 800 € de revenus mensuels. Il verse chaque mois 1 336 € pour son crédit immobilier et 1 750 € pour ses différents prêts à la consommation. Le premier s’étale encore sur 16 ans et les autres courent sur 2 ans.
Ses mensualités s’élèvent donc à 3 086 €.
Une fois ces sommes remboursées, il reste 1 714 € de budget pour vivre à 5.
Son objectif est de faire racheter l’ensemble de ses crédits pour disposer de plus de marge à la fin du mois.

Cas 1 : la solution d’une démarche complète

Une banque accepte de lui accorder une nouvelle trésorerie de 10 000 € pour de nouveaux projets et de racheter ce qui lui reste à rembourser, soit 208 548 €. Le nouvel emprunt se fait au taux de 3,65% sur 16 ans.

Ses nouvelles mensualités s’élèvent donc désormais à 1 639,51 € et il dispose de 3 160,49 € pour vivre chaque mois.

L’opération est ici intéressante car le ménage réduit de près de moitié ses mensualités. Cependant, au bout de deux ans, les mensualités du rachat de crédits sont plus élevées que celles du crédit immobilier initial. Les versements augmentent donc de 305,51 € par mois soit 50 989,68 € de plus sur 14 ans.

Récapitulatif de la simulation de rachat de crédits (H5)

Montant total du rachat de crédits : 238 161 €. Montant total dû par l’emprunteur : 314 785,92 €. Durée de l’emprunt : 16 ans. Taux débiteur fixe : 3,65%. TAEG fixe : 4,25%. Assurance-crédit facultative : 59,54 € par mois soit 11 431,68 € sur 16 ans. TAEA (Taux annuel de l’assurance facultative) : 0,30%.

Cas 2 : La solution d’une démarche partielle

Le ménage se voit toujours octroyer une trésorerie de 10 000 € mais souhaite cette fois ne regrouper que ses crédits à la consommation.
Ne désirant pas mettre son bien immobilier comme garantie de l’opération, le taux s’en trouve plus élevé.

La banque lui propose donc de racheter les 37 237 € de prêts à la consommation à 4.95% sur 6 ans.

Les nouvelles mensualités s’élèvent donc à 771,05 € soit 2 107,05 € avec celles du prêt immobilier.

Dans ce cas, le ménage réduit un peu moins ses mensualités à court terme. Par contre cette réduction reste très avantageuse : au bout de 6 ans, seules les mensualités du crédit immobilier resteront à rembourser.

Récapitulatif de la simulation de rachat de crédits (H5)

Montant total du rachat de crédits : 47 946 €. Montant total dû par l’emprunteur : 55 516,60 €. Durée de l’emprunt : 6 ans. Taux débiteur fixe : 4,95%. TAEG fixe : 5,47%. Assurance-crédit facultative : 11,99 € par mois soit 863,28 € sur 6 ans. TAEA (Taux annuel de l’assurance facultative) : 0,30%.

Pour aller plus loin : combien va coûter l’opération ?

Frais divers

Afin de bien choisir le type de rachat de crédits qu’il vous faut et de procéder à la simulation du projet avec Mon accord.com, il est nécessaire de prêter une attention particulière aux divers frais engendrés par l’opération : notaire, gestion de dossier, etc.

Ces coûts varient selon chaque projet et sont calculés en fonction du montant racheté.

Indications sur les conditions financières générales actuelles

Simulation pour le rachat de crédits à la consommation

  • Frais bancaires et de médiation : de 1 à 7% du montant racheté
  • Intérêts du crédit : de 4 à 7%
  • Assurance : facultative mais conseillée

Simulation pour le rachat de crédits hypothécaire

  • Frais de notaire/hypothécaires : 2% du montant racheté
  • Frais bancaires et de médiation : de 1 à 7% du montant racheté
  • Intérêts du crédit : de 4 à 7%
  • Assurance : de 0,12 à 0,40% du montant racheté/an

N’hésitez pas à contacter Mon accord.com si vous souhaitez obtenir plus de renseignements !