Vous êtes ici » Accueil » L’assurance emprunteur et les situations de Décès, PTIA, ITT et IPT » Assurer son prêt : les garanties d’une assurance emprunteur

L’assurance emprunteur et les situations de Décès, PTIA, ITT et IPT

Assurer son prêt : les garanties d’une assurance emprunteur

Assurer son prêt s’avère une démarche très importante en vue de se protéger des risques de la vie. Il existe de multiples garanties d’assurance qui couvre des situations potentiellement délicates pour les souscripteurs de crédits.

Les différentes garanties d’assurance

L’assurance emprunteur permet à un souscripteur de crédit d’assurer son prêt et de se couvrir contre les risques d’incapacité de travail (partielle ou totale, temporaire ou définitive) et de décès.

La garantie d’assurance contre l’invalidité ou le décès est présente dans tous les contrats. Elle est obligatoire. Il est à noter que l’organisme assureur prend alors en charge l’intégralité du remboursement du capital restant dû.
Dans les contrats de garantie d’assurance, certains prennent en compte l’incapacité de travail avec précision. L’inaptitude et l’invalidité sont souvent distinguées de la manière suivante :

  • l’Incapacité Totale de Travailler (ITT) : l’emprunteur ne peut exercer aucune profession ;
  • l’Invalidité Permanente Partielle (IPP) : le taux d’invalidité constaté est compris entre 33 % et 66 % ;
  • l’Invalidité Permanente Totale (IPT) : le taux d’invalidité est dans ce cas supérieur à 66 %, avant 65 ans ;
  • la Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA) : l’emprunteur a perdu toute son autonomie et a besoin d’être assisté au quotidien.

Assurer son prêt : quid de la perte d’emploi ?

Assurer son prêt par la garantie d’assurance « perte d’emploi » n’est pas obligatoire. Son montant peut parfois paraître élevé au regard des conditions d’exercice des garanties :

  • délai de carence,
  • franchise,
  • durée maximum d’indemnisation,
  • montant pris en charge,
  • etc.

La garantie d’assurance « perte d’emploi » apparaît sous forme de clause dans les contrats. Afin de pouvoir en bénéficier, il faut souvent répondre à certaines conditions clairement définies :

  • cette assurance concerne uniquement les salariés,
  • vous devez justifier d’un emploi en CDI depuis plus d’un an et être victime d’un licenciement économique.

Signalons que le montant de l’indemnité et la durée de la prise en charge sont limités.