Vous êtes ici » Accueil » Crédit immobilier » Définir votre projet immobilier

Crédit immobilier

Définir votre projet immobilier

Vous êtes fin prêt à acheter un bien immobilier et vous posez tout naturellement la question de son financement. Vous souhaitez obtenir le meilleur taux de crédit immobilier auprès d’une banque qui vous convienne ? Mon accord.com vous dévoile les 10 étapes qui constituent la concrétisation de votre projet immobilier, en d’autres termes la finalisation de votre financement, l’obtention - entre autres - du meilleur taux de crédit !

Les 10 commandements de votre projet immobilier

N°1 - Un compromis de vente tu signeras

Dès lors que votre choix est arrêté, signer un compromis de vente avec le vendeur est la première chose à faire. Il s’agit d’un engagement mutuel qui s’accompagne d’une clause suspensive qui indique le délai maximum d’obtention de l’accord du financement de votre crédit immobilier, généralement de 45 jours. Un refus de financement peut entraîner l’annulation du compromis.

N°2 - Les bonnes questions tu te poseras

Avant de se mettre en quête de l’établissement bancaire qui obtiendra vos faveurs, il s’agit de se poser deux questions essentielles :

  • Quel devra être le montant des mensualités de remboursement ?
  • Combien de mensualités devra compter le crédit immobilier ?
    (Ces deux points sont développés à la fin de cet article)

N°3 - Le meilleur crédit immobilier tu chercheras

La comparaison reste le moyen le plus efficace pour obtenir les meilleures conditions de financement. Mettre plusieurs banques en concurrence aboutit la plupart du temps à une baisse des taux de crédit immobilier. Fastidieux ? Non, il suffit dans ce cas de faire appel à un courtier qui, aguerrît à l’exercice, obtiendra un résultat optimal en un minimum de temps.

N°4 - Le dossier tu constitueras

Après avoir choisi la meilleure offre de financement, vous devez vous attaquer au "montage du dossier". Il s’agit de réunir les informations relatives à votre situation personnelle et professionnelle, nécessaires à la contraction de votre prêt immobilier.

N°5 - L’accord de principe de ta banque tu obtiendras et un compte tu ouvriras

A l’issue de l’étude de votre dossier, la banque vous donne, ou non, son accord de principe. Sans cet accord, votre projet immobilier a peu de chance de se concrétiser...
Lorsque vous l’obtenez, y a fort à parier que la banque exige l’ouverture d’un compte sur lequel devront transiter soit la totalité, soit une partie de vos revenus.

N°6 - D’une offre de prêt officielle tu te muniras

Véritable Sésame, l’offre de prêt officielle reprend l’ensemble des informations relatives à votre crédit immobilier. Votre projet nécessite que la banque choisie vous fournisse ce document hautement réglementé.

N°7 - Le temps de la réflexion tu prendras

Incompressible, le délai de réflexion est de 10 jours minimum. Ce temps vous permet de vous assurer que la proposition de crédit s’inscrive bien dans votre projet immobilier.

N°8 - La proposition de prêt immobilier tu accepteras

Veillez à respecter la date de validité de l’offre établie par la banque afin de lui signifier votre acceptation. Après l’avoir dûment signée, vous devrez la renvoyer à l’établissement bancaire.

N°9 - L’acte de vente chez le notaire tu signeras

Signé et enregistré par un notaire, l’acte de vente fait de vous un heureux propriétaire ! Plus que quelques jours et vous recevrez votre titre de propriété.

N°10 - Et enfin, les mensualités de ton prêt tu rembourseras

Un mois après la signature de l’acte de vente, vous remboursez votre première mensualité. Et pouvez profiter tranquillement de votre chez vous bien à vous !

Se constituer un patrimoine avec Mon ACCORD

Réfléchir son crédit immobilier

Du crédit dépend votre projet immobilier

Votre projet immobilier représente un engagement à plus ou moins long terme, qu’il convient de bien mesurer. Au-delà de l’importance de prendre le temps de comparer les offres bancaires qui vous seront présentées, il s’agit de bien réfléchir au montant des mensualités, et à la durée de votre crédit immobilier. Votre investissement ne doit pas se faire au détriment de votre bien-être au quotidien, et là encore, l’expérience d’un courtier peut s’avérer fort utile. D’autant que rémunéré par les établissements bancaires, un courtier ne vous coûtera rien ! Mais parce que l’aventure est différente selon que vous ayez réfléchi, ou non, au montant que vous souhaitez emprunté avant de trouver le bien de rêves, revenons à la naissance de votre projet.

La durée de votre crédit immobilier, le montant de vos mensualités

De la durée de votre prêt immo dépend le montant de vos mensualités... Du montant de vos mensualités dépend également la durée de votre prêt immo !
Comment alors déterminer la durée de votre crédit immobilier ?

Le montant des intérêts est plus faible sur une courte période d’emprunt

Du fait du risque de défaut de paiement engagé par la durée de votre emprunt, la banque augmente ses taux d’intérêt selon sa durée. En moyenne, un taux de 3,25% pratiqué sur un crédit immobilier d’une durée de 15 ans montera à 3,90% si la durée de l’emprunt passe à 25 ans. De fait, plus la durée d’emprunt est longue, plus la banque prend des risques, et plus le coût du crédit est important !

Raccourcir la durée d’un crédit immo permet ainsi de réaliser des économies considérables.

Quelles sont vos capacités de remboursement mensuel pour un crédit immobilier ?

Dans le cadre d’un projet immobilier, les capacités de remboursement mensuel constitue l’indicateur principal permettant de déterminer la durée d’un emprunt.
S’il est financièrement intéressant de raccourcir la durée de votre emprunt en augmentant le montant de vos mensualités, il convient de bien l’adapter à vos revenus. L’inconfort généré par un trop grand changement de niveau de vie peut rapidement modérer le plaisir lié à votre acquisition.

Notre conseil

Déterminez précisément le montant de mensualité le plus adapté à votre situation financière. Si la banque considère qu’il ne doit pas dépasser 33% des revenus du foyer, nous vous conseillons de ramener ce chiffre à 30%.

Votre apport personnel, si vous en avez un

Définir votre projet immobilier

Qu’est-ce qu’un apport personnel ?

Héritage, petites (ou grosses) économies, donation, fruit d’une vente immobilière ou gain de loterie, l’apport personnel peut prendre de multiples formes. L’apport personnel est la somme d’argent que vous investissez dans votre projet immobilier, sans que vous ne l’ayez empruntée à la banque. Il peut toutefois s’avérer pertinent de compléter ce réel apport personnel par une somme empruntée à taux préférentiel. Cela peut rendre votre dossier plus "sexy" aux yeux des banques qui l’examineront. Là encore, un courtier professionnel saura vous conseiller, ou non, d’augmenter votre apport personnel par un prêt à taux zéro ou 1%, un PEL ou autres petits prêts de type employeur (déblocage anticipé de participation), région, CAF, etc.

L’apport personnel pour votre projet immobilier

Un apport personnel important permet d’obtenir des meilleures conditions bancaires.
La part de financement personnel généralement exigé par les banques est d’environ 10% du coût de votre projet immobilier. Mais nul doute que votre banque vous déroule le tapis rouge si vous êtes en mesure d’apporter 20, 30 ou 40% ! S’il aide énormément car il rassure les banques sur votre capacité à épargner, donc à rembourser des mensualités, l’apport personnel n’est pas une condition sine qua non pour réaliser votre projet immobilier. Il est plus difficile (mais possible) d’emprunter sans apport personnel. Les prêts "aidés" (1%, zéro, etc) peuvent peut-être vous permettre de constituer un apport personnel. Un courtier saura exactement, selon votre profil, quelles solutions s’offrent à vous.

Si vous en êtes aux balbutiements de votre projet, si vous n’êtes pas prêt à contacter un courtier, nous vous conseillons de porter votre attention à notre Petit Guide Immobilier de l’Emprunteur. Accorder quelques minutes à sa lecture ne peut pas vous faire de mal, au contraire !