Vous êtes ici » Accueil » Conseils pour renégocier un taux de crédit » Tout savoir sur la renégociation de crédit

Conseils pour renégocier un taux de crédit

Tout savoir sur la renégociation de crédit

Quelle est la meilleure façon de procéder à une renégociation de crédit afin d’obtenir les meilleurs taux immobiliers disponibles sur le marché ? Mon accord.com vous révèle ses secrets...

Renégocier un taux de crédit : les règles

La renégociation crédit aux meilleurs taux immobiliers

Dans une renégociation de crédit, afin de réaliser la plus grande économie possible en fonction des meilleurs taux de crédit immobilier proposés sur le marché et des frais engendrés par l’opération, la première chose à faire est de se renseigner sur le capital restant dû.

Cette information est disponible à partir du tableau d’amortissement fourni par votre banque lors de la souscription de votre prêt immobilier actuel.

Il convient ensuite d’évaluer la durée de son nouveau crédit. Si vous souhaitez garder la même durée d’emprunt pour alléger vos mensualités, il est nécessaire de prendre en compte les considérations suivantes :

  • si votre prêt immobilier en cours est dans la phase du premier tiers de son remboursement, il vous faudra obtenir un nouveau crédit immobilier à un taux d’intérêt inférieur d’au moins un point à celui du prêt en cours pour que l’opération soit financièrement intéressante pour vous ;
  • si votre prêt immobilier se situe dans le deuxième tiers de son remboursement, il vous faudra alors obtenir un taux de crédit inférieur d’au moins deux points à celui de votre prêt actuel pour que cela génère une plus-value ;
  • si votre prêt immobilier est dans le dernier tiers de son remboursement, le rachat à durée égale n’est pas intéressant financièrement. En effet, lorsque vous remboursez un prêt amortissable, la majeure partie des intérêts est acquittée en début de crédit. Même en parvenant à négocier un taux d’intérêt plus bas, le gain ne sera donc pas forcément évident ;
  • si vous êtes prêt à partir sur une renégociation de crédit sur une durée plus courte, l’opération s’avèrera pratiquement toujours intéressante financièrement. C’est l’option à privilégier car elle permet d’alléger le coût global de l’emprunt tout en réduisant la période d’endettement.

Dans tous les cas, au moins autant qu’aux nouvelles mensualités proposées, il vous faut être très attentif au coût total du crédit présenté pour évaluer le gain possible, sans oublier de prendre en compte les frais inhérents au rachat.

Attention aux frais !

Lorsque vous faites racheter votre crédit aux meilleurs taux après une renégociation, il faut avoir à l’esprit que l’opération comporte certains frais. Celle-ci n’est en effet profitable que dans le cas où vous économisez davantage que vous ne dépensez en frais financiers. Le coût total du crédit doit être suffisamment intéressant pour compenser les charges suivantes :

  • les indemnités en cas de remboursement anticipé (IRA) ou pénalités : elles représentent le total des 6 mois d’intérêts suivant la demande de rachat et ne peuvent excéder 3% du capital restant dû.
    Il ne vous est pas possible d’y échapper à moins d’avoir négocié une annulation des IRA en cas de revente du bien ou de remboursement avancé du crédit grâce à vos fonds propres lors de la souscription du crédit. Il vous est impossible d’être exonéré d’IRA en cas de rachat du prêt par une banque concurrente.
  • le coût de la garantie : un rachat de crédit implique un nouvel emprunt, donc une nouvelle garantie.
    En cas d’hypothèque, ou d’IPPD (Inscription de Privilège Prêteur de Deniers), vous devez vous acquitter de frais de main levée et prévoir la mise en place d’une nouvelle garantie.
    Si votre garantie actuelle se présente sous la forme d’une caution (de type Crédit Logement par exemple), vous récupérez 0.75% du fonds mutuel de garantie que vous aviez versé lors de la souscription du premier crédit.
  • les frais de dossier redevables à la banque qui vous propose le nouvel emprunt. Dans le cas d’une renégociation avec votre banque actuelle, vous n’avez pas à payer les différents frais du rachat (IRA, frais de dossier et de garantie) mais elle ne sera probablement pas en mesure de vous proposer le taux le plus bas du marché et vous sollicitera pour la souscription de nouveaux produits (assurance, placement etc.) en cas d’acceptation de la renégociation du crédit.
    En revanche, il y a fort à parier qu’une banque concurrente sera prête à vous faire ses meilleures offres de crédits immobiliers au taux le plus bas du marché afin d’obtenir la signature d’un nouveau client !

Tout savoir sur la renégociation de crédit

Trouver les meilleurs taux de crédit immobilier

Il n’est pas toujours facile de se repérer dans le dédale des offres de crédits proposées. C’est la raison pour laquelle nous vous conseillons de vous faire accompagner afin de renégocier un crédit immobilier aux meilleurs taux.

Si vous avez souscrit un prêt immobilier il y a quelques années à un taux plus élevé que les taux actuellement pratiqués, vous pouvez remplir notre formulaire et obtenir en 10 minutes seulement plusieurs solutions personnalisées. Un conseiller se proposera d’orienter votre dossier vers la banque à même de vous faire réaliser la plus grande économie possible.

Et si vous souhaitez vous lancer seul dans cette opération, n’oubliez pas que, dans le cadre d’un rachat de crédit :

  • il vous faut veiller au nouveau coût total du crédit proposé au moins autant qu’au montant des nouvelles mensualités.
  • au gain brut réalisé par l’obtention d’un taux de crédit immobilier plus bas, il vous faut retrancher les différents frais inhérents au rachat (pénalités, garantie, frais de dossier et de domiciliation bancaire) pour obtenir votre gain net.

Vous souhaitez obtenir une simulation gratuite et sans engagement alors cliquez sur "Un projet ?"