Vous êtes ici » Accueil » Actualités » Bien choisir son contrat

Actualités

Bien choisir son contrat

L’assurance de prêt est capitale : il faut comparer les contrats pour trouver les garanties les mieux adaptées à sa situation. C’est un des éléments auxquels les emprunteurs accordent peu d’importance. Les souscripteurs sont dix fois plus vigilants sur l’assurance habitation que sur leur assurance de prêt !

Bien choisir son assurance de prêt

Il est important d’emprunter bien assuré :

  • Pour raisons financières : « La part de l’assurance de prêt peut représenter jusqu’à 30% du coût total du crédit ».
  • Ensuite, parce que cette assurance sert à rembourser le crédit à la place de l’emprunteur en cas de décès, d’invalidité ou d’incapacité de travail.
  • Enfin pour pouvoir comparer les contrats afin de trouver les garanties les mieux adaptées à sa situation.

Des informations complexes à déchiffrer

Choisir la bonne assurance de prêt est plutôt complexe car l’information en la matière est assez opaque.

« Seule la moitié des acquéreurs savent, par exemple, qu’ils peuvent opter pour une délégation d’assurance, c’est à dire choisir une police différente de celle proposée par la banque en même temps que le crédit », remarque Romain Perbet Fondateur du réseau.

Pourtant plusieurs réformes successives sont intervenues à cette fin ces dernières années.

« La loi Lagarde avait instauré le droit à l’information de l’assuré en 2010. L’an dernier la Loi Hamon a consacré son droit à la concurrence. Vous disposez désormais de la possibilité de résilier votre contrat d’assurance dans l’année qui suit sa souscription pour un contrat disposant de garanties équivalentes. ».

Vous devez donc vous saisir de toutes ces évolutions pour choisir la meilleure assurance de prêt.

L’idéal est de pouvoir vérifier votre assurabilité le plus en amont possible, surtout en cas de souci de santé, de profession à risque ou si vous avez + de 50 ans.
Ainsi vous pourrez savoir immédiatement si vous devez passer par une délégation d’assurance ou pas et donc anticiper sur les délais de traitement de votre dossier.

« Avec les comparateurs et la télé sélection en ligne nous pouvons obtenir une réponse et une attestation d’assurabilité dans la journée » indique Romain Perbet. Un gain de temps non négligeable, d’autant que les banques sont encore réticentes sur la délégation d’assurances.

Au 1 er octobre 2015, deux mesures d’applications sont entrées en vigueur :

  • La première est la fiche d’information sur les garanties que les emprunteurs se verront remettre dès la première demande de crédit.
  • Un décret du 24 avril 2015 est venu préciser la liste des informations qui devront obligatoirement être mentionnés : les types de garanties proposées, les caractéristiques des garanties minimales exigées par le prêteur pour l’octroi du prêt, les options de garanties possibles et la part du capital emprunté à couvrir, ainsi qu’une estimation personnalisée du coût de l’assurance envisagée.
  • La fiche devra mentionner la possibilité, pour l’emprunteur, de souscrire une assurance auprès de l’assureur de son choix et les conditions et délais dans lesquels elle peut s’exercer.
  • La seconde est l’équivalence des garanties, qui dresse la liste des critères, onze pour le décès et l’invalidité et quatre pour arrêt de travail, sur lesquels les banques doivent se baser pour accepter ou non les délégations d’assurances.
« En cas de refus non justifié, les banques risquent une amende de 3000€ par client », souligne Romain Perbet.
  • Dernier élément pour comparer les offres d’assurance : les coûts doivent être présentés de manière harmonisés, sous la forme du taux annuel effectif d’assurances.